Chargement

Responsabilité pénale d’une société

Posté le : 25/09/2017

Une société est condamnée à 3 000 € d’amende pour infraction à la réglementation sur la sécurité des travailleurs. Cette décision est toutefois censurée par la Cour de cassation. Lorsqu'une infraction est imputée à une personne morale et que les poursuites sont dirigées contre cette dernière, les juges sont tenus, avant d'entrer en voie de condamnation, de constater que l'infraction a été commise pour le compte de la société par un de ses organes ou par une personne physique disposant d’un pouvoir de direction. Dès lors, en omettant de rechercher par quel organe ou par quel représentant la contravention avait été commise, les juges ont méconnu les exigences de l’article 121-2 du Code pénal et ainsi privé leur décision de toute base légale.

La décision de justice  : https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000035193512&fastReqId=1983054111&fastPos=1

Autres articles

Les peines prononcées doivent être motivées

Poursuivie pour recel et blanchiment d’argent, une femme est condamnée à 1 an d’emprisonnement avec sursis et 50 000 € d’amende

Lire la suite

Le prévenu doit toujours parler le dernier

Un individu est condamné à 18 amendes de 300 €.

Lire la suite

Preuve contraire : un seul témoignage suffit

Verbalisé pour avoir téléphoné au volant de sa voiture, un homme est condamné à 375 € d’amende

Lire la suite

PÉNAL : Expertise et respect du contradictoire

Un homme, condamné pour violences, conteste cette décision.

Lire la suite

L’absence des parties civiles importe peu

Un individu, condamné à vingt ans de réclusion criminelle, se pourvoit en cassation.

Lire la suite

L'employeur peut se constituer partie civile

Un salarié d’une compagnie aérienne est condamné pour des faits de harcèlement moral et sexuel...

Lire la suite