Chargement

Pas de téléphone au volant, même à l’arrêt !

Posté le : 12/02/2018

Un automobiliste arrêté sur la voie de droite d’un rond-point, feux de détresse et moteur du véhicule allumés, est verbalisé pour avoir fait usage, en l’état, de son téléphone portable au volant de sa voiture. Faisant valoir qu’il était en stationnement (situation dans laquelle l’usage d’un téléphone portable est licite) et non en circulation, il tente d’obtenir sa relaxe devant les juges. En vain. Pour la Cour de cassation, un véhicule arrêté sur une voie de circulation pour une cause autre qu’un événement de force majeure doit être considéré comme étant toujours en circulation.  Cour de cassation, chambre criminelle, 23 janvier 2018, pourvoi n° 17-83077

Autres articles

Le prévenu doit toujours parler le dernier

Un individu est condamné à 18 amendes de 300 €.

Lire la suite

L’absence des parties civiles importe peu

Un individu, condamné à vingt ans de réclusion criminelle, se pourvoit en cassation.

Lire la suite

Le Fichier des antécédents judiciaires censuré !

Par une décision en date du 27 octobre 2017, le Conseil constitutionnel retient qu’en privant les personnes mises en cause dans une procédure pénale....

Lire la suite

Mise en examen et défaut d’enregistrement

Suite à l’ouverture d’une information judiciaire, un homme est mis en examen au terme d’un interrogatoire de première comparution

Lire la suite

L'employeur peut se constituer partie civile

Un salarié d’une compagnie aérienne est condamné pour des faits de harcèlement moral et sexuel...

Lire la suite

Huis clos de droit pour certaines victimes

Les dispositions du 3ème alinéa de l'article 306 du Code de procédure pénale qui permettent à une victime ...

Lire la suite