Chargement

Gare à l’abus de biens sociaux !

Posté le : 11/03/2019

Le gérant d'une SARL est déclaré coupable du délit d'abus de biens sociaux pour avoir fait passer sur le compte de sa société 88 achats de bouteilles de champagne pour une somme totale de près de 132 000 € ainsi que diverses dépenses de réception. Faisant valoir qu'il s'agissait de cadeaux pour la clientèle et pour les salariés de la société, l’homme demande à la Cour de cassation d'annuler ce jugement. En vain. Après avoir constaté que les clients, contactés par les enquêteurs, avaient déclaré n'avoir jamais reçu de tels présents et que a consommation de bouteilles de champagne au sein de la société ou leur utilisation comme cadeaux à des salariés ne peut être considérée que comme marginale au vu de l'objet social de la société, c’est à bon droit, selon les hauts magistrats, que les juges ont pu en déduire qu’en l'absence de justification de leur caractère social, ces dépenses engagées par le gérant au moyen de fonds sociaux, l'ont nécessairement été dans son intérêt personnel .

Autres articles

Responsabilité pénale d’une société

Une société est condamnée à 3 000 € d’amende pour infraction à la réglementation sur la sécurité des travailleurs.

Lire la suite

Transaction pénale : modalités précisées

Un décret est venu insérer dans le Code de procédure pénale plusieurs dispositions définissant les conditions selon lesquelles un officier de police judiciaire peut, avec l'autorisation du procureur de la République, proposer à des personnes ayant commis certains délits ou contraventions,

Lire la suite

L'employeur peut se constituer partie civile

Un salarié d’une compagnie aérienne est condamné pour des faits de harcèlement moral et sexuel...

Lire la suite

Droit à un procès dans un délai raisonnable

Après avoir été entendue comme témoin (donc sans avocat) plusieurs fois en 1998 puis mise en examen...

Lire la suite

Mineur : audition obligatoire des parents

Poursuivis pour des faits d’agressions sexuelles aggravées, deux mineurs écopent, chacun, d’un avertissement solennel.

Lire la suite

Le prévenu doit toujours parler le dernier

Un individu est condamné à 18 amendes de 300 €.

Lire la suite