Chargement

Le salarié relaxé ne peut pas être licencié

Posté le : 01/04/2019

Une salariée d’un supermarché est licenciée pour avoir sorti du magasin plusieurs marchandises sans les payer. Parallèlement, son employeur dépose une plainte pour vol auprès des services de police. Toutefois, faisant valoir que les produits emportés avaient été retirés de la vente et mis à la poubelle dans l'attente de leur destruction, le juge pénal se prononce pour une relaxe. S’appuyant sur cette décision, la salariée conteste alors son licenciement en justice. Elle obtient finalement gain de cause. En effet, dès lors qu’elle bénéficiait d’une relaxe définitive et que les marchandises en cause dans la plainte pour vol et dans la lettre de licenciement étaient les mêmes, le juge civil ne pouvait, au regard des règles de droit applicables, valider le licenciement de la salariée.

Autres articles

Transaction pénale : modalités précisées

Un décret est venu insérer dans le Code de procédure pénale plusieurs dispositions définissant les conditions selon lesquelles un officier de police judiciaire peut, avec l'autorisation du procureur de la République, proposer à des personnes ayant commis certains délits ou contraventions,

Lire la suite

Droit à un procès dans un délai raisonnable

Après avoir été entendue comme témoin (donc sans avocat) plusieurs fois en 1998 puis mise en examen...

Lire la suite

L'employeur peut se constituer partie civile

Un salarié d’une compagnie aérienne est condamné pour des faits de harcèlement moral et sexuel...

Lire la suite

Le prévenu doit toujours parler le dernier

Un individu est condamné à 18 amendes de 300 €.

Lire la suite

L’absence des parties civiles importe peu

Un individu, condamné à vingt ans de réclusion criminelle, se pourvoit en cassation.

Lire la suite

Le Fichier des antécédents judiciaires censuré !

Par une décision en date du 27 octobre 2017, le Conseil constitutionnel retient qu’en privant les personnes mises en cause dans une procédure pénale....

Lire la suite