Chargement

Recel successoral par omission

Posté le : 05/08/2019

Soupçonné de recel successoral, un héritier se défend. En vain. Le recel successoral suppose la preuve de l'intention, chez l'héritier ayant diverti ou recélé des effets d'une succession, de rompre à son profit l'égalité du partage, cette intention pouvant résulter d'une simple omission dès lors qu'elle est volontaire et qu'elle traduit nécessairement chez cet héritier une volonté frauduleuse. Or, dans cette affaire, l’héritier mis en cause avait omis de mentionner, à l’occasion des opérations de liquidation et de partage de la succession de sa mère, les nombreux prêts, non remboursés, que cette dernière lui avait consentis. Pour les juges, il ne fait dès lors aucun doute que ce comportement dont l’objectif unique est de tirer profit de la situation suffit à caractériser le recel successoral.  Cour d’appel de Toulouse, 1ère chambre, section 2, 14 mai 2018, affaire n° 16-05686

Autres articles

Le prévenu doit toujours parler le dernier

Un individu est condamné à 18 amendes de 300 €.

Lire la suite

L’absence des parties civiles importe peu

Un individu, condamné à vingt ans de réclusion criminelle, se pourvoit en cassation.

Lire la suite

Le Fichier des antécédents judiciaires censuré !

Par une décision en date du 27 octobre 2017, le Conseil constitutionnel retient qu’en privant les personnes mises en cause dans une procédure pénale....

Lire la suite

Mise en examen et défaut d’enregistrement

Suite à l’ouverture d’une information judiciaire, un homme est mis en examen au terme d’un interrogatoire de première comparution

Lire la suite

L'employeur peut se constituer partie civile

Un salarié d’une compagnie aérienne est condamné pour des faits de harcèlement moral et sexuel...

Lire la suite

Huis clos de droit pour certaines victimes

Les dispositions du 3ème alinéa de l'article 306 du Code de procédure pénale qui permettent à une victime ...

Lire la suite